#1 27-04-2008 18:14:30

SucreDeLune
Administrateur
Lieu: Lille
Date d'inscription: 17-09-2007
Messages: 1313
Site web

[Pc] Syberia

Un peu trop facile pour une fille de faire le test de Syberia. Déjà parce que l'héroine principale partage mon sexe, mes pensées et mes soucis féminins, mais aussi parce que tout l'univers de Syberia est ancré d'une atmosphère magique, spirituelle, presque sacrée, qui fait que tu rangeras toujours le cd dans son boitier. Et celui d'origine. Ce jeu est de ceux que vous garderez malgré l'avoir fini... disons 5 fois. Sorti tout droit des studios canadiens Microïds, Syberia fait suite à son petit frère l'Amerzone qui bénéficie du même arrière-plan : oeuvre tirée d'une bande-dessinée, système de point & click, énigmes, décors époustouflants, tout ça géré par un Benoit Sokal qui a sacrément de l'imagination à revendre, notamment celle de faire une suite à Syberia, et encore d'autres titres, comme Paradise.

http://www.tamriel.fr/images/tests/syb4_m.jpg

I/ Comment ça marche ? Ou Syberia, d'un point de vue technique

Après quelques clics bien agencés et une plaisante vidéo d'introduction, vous voici propulsé dans les Alpes françaises, dans la petite ville de Valadilène. C'est là que tout commence et que l'histoire se met en place. Quelques minutes suffiront, ainsi qu'un peu de lecture. Vous êtes Kate Walker (si si, je vous assure), avocate, jeune, bellllllllllllle,sportiiiiiiiiiiiive, bourrée de thunes et tout et tout, et votre cabinet d'avocat vous a envoyé là, dans un trou pommé mais assez accueillant (en même temps, y a que 5 habitants...). Dans ce jeu, la caméra n'est pas libre, ce qui a laissé soin aux auteurs de s'appliquer aux décors en les paufinant au pixel près. Tout se joue à la souris, par un système de clics successifs qui font non seulement avancer la dame, mais aussi lui font réaliser des actions pas bien difficiles comme se baisser pour ramasser un objet, ouvrir une porte, parler aux gens... Chaque possibilité a un curseur qui lui correspond. Les zones extérieures sont symbolisées par le rond façon auréole d'ange, les objets à prendre sont précédés d'une ptite main, un demi-cercle pour la nécessité d'un objet annexe, les zones à regarder sont équipées d'une loupe alors que les dialogues possibles sont représentés par euh... un rond avec un manche. Une poële ? Signification : "Toi, tu vas passer à la casserole ^^".

http://www.tamriel.fr/images/tests/syb2_m.jpg_http://www.tamriel.fr/images/tests/syb3_m.jpg

Kate peut donc, comme son nom de famille l'indique, marcher. Mais des fois, c'est saoulant, alors les auteurs ont eu la bonne idée d'inclure la fonction courir, qui se fait par double clic à l'endroit d'arrivée voulu. Hormis cela, la liberté est restreinte. Vous pouvez certes aller où vous voulez d'un simple clic, mais cela ne marche que dans les plans à visée verticale. Pour sortir d'un espace, la petite dame suivra un chemin quasi linéaire et non modifiable. Les directions sont donc légèrement pré-établies par les auteurs, ne nous laissant pas le choix, ni la liberté d'une exploration totale et subjective. Certaines options vous seront aussi interdites bien qu'actives. Dans ce cas, n'ayez pas peur, cela signifie que vous devrez y accéder plus tard, après avoir débloqué quelque chose (un dialogue, un objet...), mais ce n'est pas valable pour tout. Une fausse liberté en fin de compte.

II/ Comment c'est beau ! Ou Syberia, d'un point de vue formel

Dans le jeu, la progression se fait par tableaux, à l'aide d'énigmes. La première scène est à Valadilène, dans l'auberge, l'usine, le cimetière, le plan d'eau... Les fonds se succèdent comme dans un film ou plutôt comme dans une exposition de peinture. Les décors sont tellement réalistes, qu'ils vous tiennent en haleine durant la totalité du jeu, et vous incitent à progresser, car plus vous avancez, plus c'est beau !

http://www.tamriel.fr/images/tests/syb6_m.jpg_http://www.tamriel.fr/images/tests/syb5_m.jpg


Seulement, la planéité se ressent quelques fois. Malgré l'agencement de différents plans (Kate cachée derrière un réverbère, un banc, etc...), certains endroits nous semblent terriblement plats et morts. Heureusement, quelques animations récurrentes ont été ajoutées, comme les nombreux oiseaux présents, les personnages du jeu ou le miroitement magique de l'eau. Les vues de la caméra participent à l'hétérogénéité de l'ensemble et évitent au joueur de se lasser. Notons de ce fait la très bonne adaptation de la petite dame, que ce soit de près, de loin, de dessus, de dessous... Le seul souci vis à vis d'elle et des autres personnages, c'est leur assez mauvaise intégration dans l'environnement. Leur présence n'est pas fluide, quasiment non désirée. Ainsi, on sait quand quelque chose s'anime, surtout les gens avec qui vous pouvez dialoguer. Par contre, le ramassage d'objet n'est pas toujours évident. Vous n'aurez pas une clef jaune sur fond noir qui clignotera.

http://www.tamriel.fr/images/tests/syb1_m.jpg_http://www.tamriel.fr/images/tests/syb7_m.jpg

Chaque grande avancée dans le jeu vous sera signalée non pas comme un "Niveau suiiiiiivant ! Vous avez réussiiiiii !" mais par une cinématique paufinée à l'infini et d'une beauté éblouissante. Les auteurs nous ont gâté également en permettant de revoir tous ces chefs d'oeuvre par une rubrique dans le menu principal (au cas où vous étiez aux toilettes lors de la projection du court métrage).

III/ Comment on joue ? Ou Syberia, d'un point de vue de joueur/se

Comme dit dans les parties précédentes, vous avancez dans le jeu par le biais d'énigmes, d'actions à effectuer, dans le bon ordre, évidemment. Vous aurez des tas de possibilités, qui vous sembleront tout d'abord stupides, puis de plus en plus cherchées. De nombreux objets vous aideront à les résoudre. Notamment votre téléphone portable, duquel vous recevrez des appels de votre mâman adorée, de votre boyfriend (qui vous engueulera, c'est bô l'amour !) ou de votre ceuuupine qui vous racontera les derniers potins. En tout cas, dans ce jeu, vous êtes sur de ne jamais mourir. Vous pouvez donc sauvegarder seulement avant de quitter, bien loin de FPS et leur sauvegarde à chaque pas... La violence n'est pas non plus présente, ni l'hémoglobine. Ce n'est pas un jeu stressant en soi, sauf peut-être frustrant quand on ne sait pas ce qui nous bloque (ce qui m'est arrivé de nombreuses fois...). Le jeu peut alors sembler plat ou lassant ? Et bien pas du tout, tant la diversité des histoires et des soucis est importante. Chaque action est liée à l'histoire, ce qui donne vraiment envie de résoudre pour avancer. Tout compte, rien n'est là pour "combler" ou pour vous faire perdre votre temps. C'est donc un jeu intellectuel et non violent.

Ainsi, Syberia nous apparait comme un peu calme mais qui a souvent ce que d'autres plus connus et plus appréciés non pas : une âme. Dôté d'un scénario en béton armé, il vous conduira jusqu'à la fin après plusieurs heures de jeu et d'étincelles dans les yeux aux vues de la magnificences des décors qui, pour moi, n'a jamais été égalée par la suite. Ce jeu est donc recommandé à ceux qui veulent vivre une véritable aventure virtuelle.


Les + :

+ Un super scénario
+ Des décors magnifiques et magiques
+ Une musique envoutante et inoubliable


Les - :

- Une mauvaise intégration des personnages
- Des tableaux assez vides et plats
- De nombreux aller-retour agaçants

Hors ligne

 

#2 20-08-2010 16:36:31

friquet
Épéiste
Lieu: bruxelles
Date d'inscription: 30-07-2010
Messages: 154
Site web

Re: [Pc] Syberia

il à l'aire cool ce jeu!


on dirait que celui là a beaucoup de fric!

Hors ligne

 

#3 20-08-2010 21:11:12

visiteur
Modérateur
Lieu: Yaounde(cameroun)
Date d'inscription: 17-11-2007
Messages: 437

Re: [Pc] Syberia

Super test, on voit que tu as été impartiale cool .

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr